Agende 2013_728x90

16
Mar
2012

Les différents critères à voir pour l’achat d’une franchise

Paradoxalement à la difficulté qu’engendre une création, l’achat d’une franchise serait une très bonne opportunité pour le lancement d’une entité. Pour acheter une franchise, divers choix se posent comme la franchise en restauration, la franchise alimentaire ou la franchise commerciale. Mais est à noter qu’il faut assez d’investissement pour mener à bien le concept.
En premier lieu, il est important de bien cerner la localisation. L’individu voulant faire l’acte d’achat peut choisir un magasin particulier ou alors être candidat sur tout le réseau de franchisés. Dans le second cas, le candidat est reçu par le franchiseur pour dialoguer conjointement du projet. Le franchiseur peut proposer au candidat de reprendre une entreprise déjà franchisée et membre du réseau. Ici, une mobilité géographique est généralement présente dans l’action. Dans le premier cas, si le candidat a choisi un magasin, une ville précise ou un secteur d’activité qui l’intéresse, il devra contacter un franchisé concerné qui se chargera de la présentation du dossier au franchiseur. L’agrément du franchiseur reste toujours indispensable pour l’achat d’une franchise car malgré la perfection d’un dossier de reprise, le franchiseur pourra s’y opposer si le repreneur ne concorde pas à ses critères de sélection.
Le choix entre fondée une franchise et reprendre une franchise nécessite une étude et une réflexion approfondie. Sur ce donc, le franchisé doit faire une évaluation financière de la franchise à reprendre et ses visions de développement. Dans le cas d’une reprise de franchise, le candidat doit s’assurer de la viabilité et de la crédibilité du projet. En d’autres termes, il doit voir les raisons de la vente, si c’est pour des problèmes personnels ou autres. Le candidat a le devoir de vérifier les points faibles de l’affaire, par exemple devrait y avoir des travaux pour normaliser le magasin ou des modifications dans l’urbanisme. Les compétences du personnel doivent également être contrôlées au cas où le futur franchisé devra faire des formations ou une remise à niveau.
S’agissant des principes comptables, le franchiseur communique en général tous les éléments du point de vente qui s’y rapportent au futur repreneur. Ces éléments comptables sont très divers, à savoir le compte de bilan, le résultat net, les marges, la rotation des stocks, la structure des charges, les chiffres d’affaires et ses progressions, le carnet de commande et le délai de paiement des clients.
Il est important d’exécuter une étude personnelle avant tout achat de franchise. Le repreneur doit faire une analyse claire des capacités à exploiter par l’intermédiaire d’une étude de marché afin de connaître la vraie raison du succès de l’entité. Il ne doit pas négliger la qualité de l’emplacement et les équipements ainsi que la confiance du personnel qui pourrait démissionner à la conclusion de l’affaire.
L’avis des experts comptables, des avocats sont toujours vitaux que ce soit pour le franchiseur ou pour le futur repreneur dans tous les cas. Mais une chose doit être claire, un franchiseur ne doit jamais intervenir dans une négociation entre deux franchisés.

Étiquettes :

Auteur de l'article : songeur2

Voir tous les articles de songeur2

J'aime cet article alors je rémunère son auteur(e)

Qui sait, nous avons peut-être des lecteurs riches ET généreux ;)

Dans la même catégorie : Economie

  • Ce satané rédacteur a encore oublié la miniature. zzz
  • Ce satané rédacteur a encore oublié la miniature. zzz
  • upstone
  • Ce satané rédacteur a encore oublié la miniature. zzz