Agende 2013_728x90

24
Juil
2012

La France au top de l’imagerie médicale

radiologie toulouse

Centre d’imagerie médicale

Rien que sur l’année dernière, c’est près de 100 000 français qui ont eu à passer un IRM dans l’un des 400 centres d’imagerie médicale présents en France. La France est proportionnellement le pays au monde qui pratique le plus d’examens radiologiques devant les Etats Unis et le Japon. Ce nombre de prescriptions s’explique en partie par l’histoire qui unie la médecine française et les l’imagerie médicale.

Inventée en 1973 par un consortium de chercheurs et scientifiques, l’imagerie par résonance magnétique ne décolle réellement qu’avec les progrès de l’informatique. Il était facile de séquencer jusque dans les années 1990, mais impossible d’exploiter correctement l’ensemble des données collectées. L’irm ne devient donc efficient qu’au début des années 1990, avec la participation active de 3 scientifiques travaillant sur le sang désoxygéné.

Les installations d’IRM en France

La France comptait fin 2011 près de 600 appareils d’imagerie à résonance magnétique, ce qui positionne le pays au 7 rang dans le monde, c’est donc véritablement dans l’utilisation de l’IRM que les français se distinguent. Avec un taux d’équipement par habitant le plus élevé au monde, c’est surtout notre taux de disponibilité des machines qui garantit un délai d’attente parmi les plus courts au monde.

Des délais d’attente exceptionnels pour un IRM

Alors que dans la majorité des centres d’imagerie médicale du monde entier, il n’est pas rare de patienter près de 4 mois, certains centres comme le centre d’IRM de Toulouse affiche des délais d’attente inférieurs à 2 semaines pour les examens non urgents et une prise en charge immédiate dans l’heure pour les patients nécessitant d’être traités en urgence.

Une réflexe français

Face à l’ensemble des solutions offertes par l’irm et terme de diagnostic médical, les médecins français prescrivent aisément la radiologie IRM, s’appuyant bien entendu sur la réactivité des centres d’imagerie médicale. Ce qui n’est pas sans inquiéter le régime de sécurité sociale qui finance une grande partie des examens.

Étiquettes :

Auteur de l'article : Loic

Voir tous les articles de Loic

J'aime cet article alors je rémunère son auteur(e)

Qui sait, nous avons peut-être des lecteurs riches ET généreux ;)

Dans la même catégorie : Société