Agende 2013_728x90

27
Fév
2013

Pour Jean-Marie Delarue il faut contrôler les Ehpad pour prévenir les « dérapages »

Le respect des libertés fondamentales dans les EHPAD fait actuellement débat.

l’origine du débat:

C’est Jean Marie Delarue, contrôleur général des lieux de privation de liberté, qui a mis le feu aux poudres.
En effet, il a publié son rapport annuel qui à la base était destiné à la situation des détenus dans les prisons. Il souhaite élargir ses études à l’intérieur des EHPAD.

Il veut analyser avec précision si les libertés au sein des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes sont bien respectées. Le contrôleur général a ainsi employé des mots durs en insistant sur le fait que les personnes âgées sont privés de liberté étant selon lui «bouclés», «malheureux et difficiles à prendre en charge». Il met en avant le manque de personnel dans certains de ces établissements qui n’offrent pas aux occupants la possibilité de circuler comme ils le souhaitent.

la réplique du ministère:

La réponse de la Ministre Delaunay ne s’est pas fait attendre. Ainsi selon elle, considérer ces lieux comme limitatif de liberté aurait des conséquences néfastes à différents niveaux. Il s’agirait d’un signe peu encourageant à la fois pour les personnes âgées mais aussi pour les auxiliaires de vie des établissements en question .

De ce fait Michèle Delaunay conclut « Ils ont, à tous les niveaux, un métier difficile, exigeant où le dénominateur commun de leur engagement est de conserver aussi longtemps que possible, voire d’améliorer l’autonomie des résidents ? Ne serait-ce pas là aussi un mauvais signe que d’assimiler le lieu de leur exercice comme un lieu limitatif de liberté et non comme un lieu où tout est tenté pour la préserver ? »

De plus, dans certains cas, le rôle des personnes qui travaillent aux sein de ces établissements est de préserver l’intégrité physique des occupants, quitte à ne pas les laisser sortir sans surveillance. Plus concrètement une personne âgée, qui n’est pas surveillée, risque de ne pas retrouver le chemin de l’EHPAD où il dort. Cela peut s’avérer dramatique en période hivernale comme c’est le cas en ce moment.

Pas plus tard que le 11 février dernier, un homme qui par erreur avait quitté l’EHPAD dans lequel il résidait, a été retrouvé sans vie tard. Pas moins de cinq accidents de ce type ont eu lieu durant le mois dernier.

plus d’infos sur ce débat :

[dailymotion width= »560″ height= »315″]http://www.dailymotion.com/video/xxsjt5_pour-jean-marie-delarue-il-faut-controler-les-maisons-de-retraites-pour-prevenir-les-derapages-26-02_news?search_algo=2#.US3Dj2dcZJl[/dailymotion]

Auteur de l'article : François

Curieux de nature, à l’affut de l’info sympa, originale, insolite. Je publie ici sous mon 2ème prénom pour pouvoir me lâcher plus facilement.
Que dire d’autre ? I love Glooland, What Else ?

Voir tous les articles de François

J'aime cet article alors je rémunère son auteur(e)

Qui sait, nous avons peut-être des lecteurs riches ET généreux ;)

Dans la même catégorie : Santé

  • velo elliptique
  • noel sain