Agende 2013_728x90

6
Fév
2008

J’aime la police

Il est vrai que professionnellement, j’ai déjà un a priori sur la police. Pas que la police d’ailleurs, puisque la gendarmerie n’a rien à lui envier. J’ai tellement vu de trucs insensés dans l’exercice de mon métier que je ne fais absolument pas confiance à la police.

En tant que justiciable, ce n’est guère mieux. Ayant été victime de deux cambriolages cet été, ainsi que d’une tentative de cambriolage avortée gràce à notre cerbère et à l’irruption effrayante de mon mari (à poil) faisant fuir les cambrioleurs…nous nous sommes trouvés face à des gendarmes très impliqués, disant à mon mari :

« Mais pourquoi vous ne les avez pas poursuivis pour voir dans quelle direction ils allaient ?« 

« Ben, j’étais dans le plus simple appareil… En plus, accessoirement, ils étaient trois.« 


La perle de la gendarmerie, c’est le jour où je suis allée déposer plainte. Je sortais d’une séance de chimio, alors question forme, c’était moyen. Je me déplace, et j’attends.

Le gendarme vient me dire:

« il y a de l’attente, si vous avez un truc à faire, le mieux est que vous alliez faire un tour« .

Je parts 10 m. Quand je reviens, deux jeunes femmes sont arrivées et le gendarme s’apprête à les prendre avant moi. Je lui dis :

« je ne comprends pas, vous m’avez dit de partir pour ne pas attendre, je reviens, et vous faites passer d’autres personnes devant moi !« 

Il me répond :

« mais elles sont arrivées entre temps, et du coup elles sont devant vous.« 

Là, je m’énerve. Il refuse de changer de position. J’étais installée juste sous la charte d’accueil du public.

Je lui dis :

« je suis malade et très fatiguée, ce serait gentil de me recevoir tout de suite.« 

Il me répond, « tout le monde à ses problèmes« . Alors je rétorque: « oui, mais tout le monde n’a pas le cancer!« .

Il répond :

« mais si ça se trouve, la demoiselle assise là a un problème plus grave que le votre. »

Consternation… je me tourne vers la demoiselle, qui était bien évidemment super génée, et qui me propose tout de suite de passer devant elle.

Pour finir, avant hier matin, mon mari oublie d’enlever ses anti brouillards et se fait arrêter par la police nationale devant son lieu de travail. « Monsieur, vous roulez en anti brouillard« . « Excusez-moi, je n’avais pas fait attention« …

Ca pourrait s’arrêter là, mais bon, mon pauvre mari, il a le tort de ne pas avoir la bonne couleur (je ne veux pas dire que tous les flics sont comme ça, loin de là, mais il y en a quand même quelques uns).

Alors ça tourne immédiatement en « papiers du véhicule« . Manque de pot, j’avais omis de ramener la carte grise au contrôle technique pour apposer la vignette. Il y avait bien l’autocollant sur le pare brise, mais pas sur la carte grise. « Un autocollant, ça se prend à la casse! » argumente le flic. Merci du tuyau. Bon, PV de 90 €, et obligation de rapporter la preuve du contrôle technique.

Mon mari va dés le lendemain avec le justificatif que le contrôle technique était bien à jour. Pas de problème, on lui rend la carte grise. Et pour le PV? « Et ben quoi, on le maintient« . Aujourd’hui, on se trouve avec un PV de 90 € pour « maintien d’un véhicule en circulation sans visite technique », alors que le véhicule a passé le contrôle technique, qu’on l’a prouvé, et que par conséquent l’infraction n’a jamais été constituée. Bon, on va contester, mais tout le monde sait que l’on a que cela à faire.

Pendant ce temps là, les trois zozos qui nous ont cambriolé doivent bien se poiler!

Étiquettes :

Auteur de l'article : Sister Gloo

Voir tous les articles de Sister Gloo

J'aime cet article alors je rémunère son auteur(e)

Qui sait, nous avons peut-être des lecteurs riches ET généreux ;)

Dans la même catégorie : Société