Agende 2013_728x90

12
Nov
2007

Humeur: nous sommes tous coupables

Je revenais d’aller nourrir mes bêtes et je me suis dit: Qu’est ce qu’il fait beau pour un mois de novembre… Puis tout c’est enchainé dans ma tête.

Après l’été de M… qu’on a eu, les gens doivent être dégoutés d’avoir de la quasi sècheresse depuis début septembre, et en plus, on va leur dire que c’est de leur faute à cause du réchauffement de la planète via les émissions de gaz.

Avec ça, ils essuient la hausse du pétrole, la hausse des céréales… Ben oui, parce qu’il n’y a pas que les éleveurs comme nous qui vont se la prendre, la hausse des céréales. Mais là encore, c’est la faute de l’été de M…, donc celle des gens qui ont détraqué le climat.

Bref, si tu râles pour le prix de ta baguette et de ton paquet de pâtes, si tu râles pour l’été pourri, prends sur toi, c’est de ta faute (on a oublié de te dire que le marché mondial des céréales y est quand même aussi un peu pour quelque chose).

Heureusement, la hausse du prix du pétrole va faire de toi un meilleur citoyen parce que tu vas rouler moins (…) et peut être chauffer moins.

Ah oui, j’oubliais, « Nous allons chercher une solution pour que la hausse du prix des carburants soit répercutée sur le prix du poisson« . Voilà, le poisson maintenant. Déjà qu’à part le poisson carré, il n’y avait pas beaucoup de foyers qui pouvaient se le payer. Alors, si tu ploies déjà sous le poids de la culpabilité parce qu’à cause de ta production de CO2, tu passes des vacances de M… et qu’à la rentrée, les sacro saintes pâtes et la baguette augmentent, ajoute à cela ta culpabilité parce que tu vas mal manger. Tu manges trop de viande, trop gras… Tu fais partie des nouveaux mauvais citoyens... Les obèses en puissance. « Comment ça, tu ne manges pas de poisson? Mais le poisson le plus gras sera toujours moins gras que la viande« , te disent les bonnes âmes bien intentionnées.

Rassures toi, avec la hausse des céréales, la viande va finir par augmenter, et je passe sur la toxicité des poissons…

Tout ça pour dire qu’à force de vivre dans un monde culpabilisant, où aujourd’hui les marges de manoeuvre semblent de plus en plus réduites… Finalement, il y a de quoi finir avec cette nouvelle maladie, scoop de la rentrée 2007 (V. campagne télé) : la dépression! Mais ne culpabilise pas, c’est normal, c’est une maladie (ouf!) (Encore que, tu contribues au trou de la sécu).

Étiquettes : ,

Auteur de l'article : Sister Gloo

Voir tous les articles de Sister Gloo

J'aime cet article alors je rémunère son auteur(e)

Qui sait, nous avons peut-être des lecteurs riches ET généreux ;)

Dans la même catégorie : Société