Agende 2013_728x90

12
Sep
2007

Handicap et école

Une pensée pour Otir !

Et puis toutes mes excuses aux personnes qui pourraient se sentir peinées, gênées par mes mots, je ne veux blesser personne, juste faire un constat…

Un couple d’amis a un petit garçon atteint d’Infirmité Motrice Cérébrale. Il a l’âge de Clémence, et faisait donc sa rentrée la semaine dernière. Par chance, il n’est pas trop gêné, il marche, et ne semble pas avoir de difficultés intellectuelles. Il a juste une démarche un peu fébrile, et tombe plus facilement qu’un autre enfant. Et par crainte d’être bousculé, il a tendance à rester plus près des adultes.

Il vient d’être grand frère, après avoir passé toute sa vie auprès de sa maman qui le gardait.

Il a commencé l’école, et l’institutrice n’a rien trouvé de mieux à dire que « Ca ne se passe vraiment, vraiment pas bien avec votre fils. Il colle les adultes. Il ne va pas voir les enfants. Il va lui falloir une AVS sinon ça ne va pas être possible. » (AVS c’est Auxiliaire de Vie Scolaire).

Non mais je rêve??? Ce môme a tout simplement besoin d’être rassuré, de prendre confiance en lui, en ses capacités… Il a l’étiquette « handicapé », alors on le marginalise déjà ! Il est en petite section de maternelle… Mais quand apprendra-t-on à vivre avec des personnes différentes dans notre entourage? Comment un éducateur peut-il dire des choses comme cela? Ca m’écoeure.

Voilà. C’était mon coup de gueule.

Glooette

Auteur de l'article : Glooette

Euh, maman de 2 petits Gloos, femme du Captain…
Fan de séries et de lecture
A mi-chemin entre les Etats-unis et la France, avec un regard très personnel sur ces 2 sociétés !

Et toujours 1001 choses à faire !

Voir tous les articles de Glooette

J'aime cet article alors je rémunère son auteur(e)

Qui sait, nous avons peut-être des lecteurs riches ET généreux ;)

Dans la même catégorie : Société