Agende 2013_728x90

13
Oct
2012

Etude sur l’autisme en France, des réponses choquantes

Une étude menée par le CESE, le Conseil Economique, Social et Environnemental, a évalué à 1,5 milliards d’euros le coût de l’autisme en France. Pour quelles avancées ?

Autisme

Autisme : le CESE a mené une étude sur l’autisme.

 

Voilà l’information telle qu’elle éclate au grand jour en une des médias. 1,5 milliards d’euros, voilà le coût de l’autisme en France. La donnée brute agit comme un  « Ca coûte cher »… En période de rétrécissements budgétaires tous azimuts, nous sommes hélas habitués, nous citoyens, à voir des budgets diminuer pour tel ou tel organisme. Mais quand on touche au handicap, à la maladie, la réponse attendue ne peut se contenter d’être chiffrée. Et les gros titres sur le coût de l’autisme en France paraissent choquants, comme si la seule préoccupation du CESE se concentrait sur l’aspect financier.

Pour avoir été confronté à l’appréhension d’un tel diagnostic, et pour avoir vécu les prises en charge de ce qui s’ensuit, je peux en témoigner : oui, effectivement, la prise en charge d’une telle pathologie a un coût. Mais l’investissement de l’entourage du patient n’est lui pas quantifié, et Dieu sait qu’il est important, et primordial…

Quel impact sur notre société que ce chiffre annoncé, brut ? Les autistes coûtent-ils trop cher à la France ?

L’autisme, grande cause nationale 2012

C’est sur la demande du Collectif Autisme qu’une enquête parlementaire a demandé d’évaluer le coût de l’autisme en France, les lacunes concernant la prise en charge de ce handicap étant particulièrement criantes de vérité. Le CESE s’est donc penché sur la question, avec notamment Christel Prado. Présidente nationale de l’Unapei, membre du conseil économique, social et environnemental, auteur de l’étude.

En aucun cas, il n’était question de vouloir simplement quantifier le coût de la maladie, mais bien réaliser une étude plus large sur le handicap mental, et rassembler les connaissances sur un syndrome qui reste mal pris en charge en France, pour lequel des avancées doivent être faites très rapidement.

Pour lire plus en détail les avis du CESE, rendez-vous sur la page suivante : Etude sur l’autisme.

Il serait bon d’éviter de faire des raccourcis, même si la logique d’accroche journalistique est compréhensible. Parfois, les mots peuvent blesser plus qu’aider.

Bravo au CESE de s’être penché sur une réalité qui touche 1 enfant à naître sur 150 en France.

 

 

Étiquettes :

Glooette

Auteur de l'article : Glooette

Euh, maman de 2 petits Gloos, femme du Captain... Fan de séries et de lecture A mi-chemin entre les Etats-unis et la France, avec un regard très personnel sur ces 2 sociétés ! Et toujours 1001 choses à faire !

Voir tous les articles de Glooette

J'aime cet article alors je rémunère son auteur(e)

Qui sait, nous avons peut-être des lecteurs riches ET généreux ;)

Dans la même catégorie : Santé

  • velo elliptique
  • noel sain