Agende 2013_728x90

10
Sep
2012

La cigarette électronique serait dangereuse pour la santé… ben voyons!

Signe des temps probablement, ou plutôt signe que la cigarette électronique intéresse ou dérange de plus en plus de monde, on peut lire de tout et n’importe quoi ces dernières semaines sur le sujet.


Un rapport « prouvant » que la cigarette électronique ne semble pas nocive d’un point de vue cardiaque (en anglais) passe à peu près inaperçu du côté des médias.

Par contre, un texte publié parlant d’une « étude » qui « prouverait » que la cigarette électronique est dangereuse pour les poumons et là, toute la machine médiatique s’emballe.

Le danger, la mort, c’est tout de suite plus vendeur qu’un rapport disant que : non, il n’y a pas de risque pour le coeur…

Je ne reviendrai pas sur le fait que la personne à l’origine de ce rapport soit soupçonnée de partialité de par ses contacts avec l’industrie pharmaceutique, certes ça peut décrédibiliser la finalité de l’étude mais les résultats sont probablement analysables et utilisables.

Je vais être clair, je suis utilisateur de cigarette électronique et quand on me pose la question, « mais est-ce dangereux pour la santé ?« , je réponds le plus simplement du monde : oui bien sûr.

Ou plus clairement, je réponds que oui, ça a très probablement un effet négatif pour la santé, mais par rapport à la cigarette « classique », ça l’est infiniment moins, à court terme.

Pour le long terme, il est clair que nous manquons de recul et d’études sérieuses, ça bouge doucement, mais ça bouge.

Après deux mois de passage à la cigarette électronique, je peux dire que j’ai arrêté de fumer, je retrouve souffle, odorat…

Bref, ni plus ni moins que le gain du sevrage tabagique.

Par contre, comme beaucoup d’utilisateurs de cigarette électronique, j’ai eu quelques « effets secondaires » : mal de gorge, bronches irritées, parfois un peu trop de nicotine.

La plupart de ces désagréments sont liés à l’usage fait de l’outil, il faut du temps pour bien « vapoter ».

Par contre, pour le stress du sevrage tabagique : zip, nada, zéro, que dalle…

Quand je dis que la cigarette électronique est « probablement » nocive pour la santé, c’est juste du bon sens : on s’envoie de la vapeur plus ou moins chaude, plus ou moins chargée d’arômes, plus ou moins chargée de nicotine, plus ou moins chargée de micro particules diverses directement dans l’organisme.

Qui est encore assez stupide de nos jours pour penser que c’est 100% sans dangers, alors que l’on sait les dangers que peuvent représenter les composés organiques volatiles dans notre vie de tous les jours ?

Maintenant, ce qui intéressera les « vapoteurs » (utilisateur de la cigarette électronique) et les personnes intéressées par ce produit, c’est à quel point la cigarette électronique est-elle nocive ?

Et surtout, nocive par rapport à quoi ?

Plus nocive que les diffuseurs de parfums ? Plus nocive que les bougies parfumées ? Plus nocives que les solvants et colles utilisées dans l’ameublement ? Que les diffusions de micro particules de plastiques des jouets de vos enfants ?

Je sais que ce que je dis peut se rapprocher du discours que les cigarettiers ont essayé d’utiliser pour rendre la nocivité de la cigarette plus « supportable », même si ça n’a jamais résisté à une étude sérieuse, mais devant les enjeux économiques que représente la cigarette électronique, il va falloir s’attendre à du tout et n’importe quoi dans les semaines, mois et années à venir.

Tant qu’une réelle étude, sur le long terme, ne sera pas menée sous le contrôle des organismes de santé d’état, tout le reste ne sera qu’effets d’annonce dans l’intérêt des uns et des autres.

Imaginez, en France le nombre d’utilisateurs de la cigarette électronique serait d’à peu près un demi million de personnes.

C’est un marché énorme et en pleine expansion et c’est surtout :

  • Un manque à gagner pour l’état au niveau des taxes sur les cigarettes
  • Un manque à gagner pour les cigarettiers mais ils sont déjà en train d’étudier le marché
  • Un manque à gagner pour l’industrie pharmaceutique (gommes, patchs, champix…)

Et croyez-moi, tout ce petit monde ne va pas rester les bras croisés à attendre que ça se passe.

Bref, je suis passé à la cigarette électronique et je ne fume plus depuis deux mois… jusqu’ici tout va bien.

Si vous voulez vous faire votre avis, vous pouvez également me suivre sur mon journal du nouveau vapoteur :

http://nouveau-vapoteur.com

Et en complément, vous pouvez également lire On va tous mourir vivants sur le site Ma cigarette, on pense à peu près la même chose.

Étiquettes :

Auteur de l'article : Equipe Glooland

Voir tous les articles de Equipe Glooland

J'aime cet article alors je rémunère son auteur(e)

Qui sait, nous avons peut-être des lecteurs riches ET généreux ;)

Dans la même catégorie : Société